Coupe Stanley 2008: la première à l’expérience

Les vieux routiers des Wings ont eu raison de la jeunesse des Penguins par la marque de 4 à 0 lors de ce premier match de la finale 2008 de la Coupe Stanley.

Les Redwings ont brassé pas mal Marc-André Fleury devant son filet.  À mon avis Georges Laraque n’a pas fait son boulot d’imposer le respect envers ses coéquipiers hier.

Allez jusqu’à la première demie de la deuxième période, les deux équipes s’étudiaient et rien ne laissait croire un match à sens unique de 4 à 0.

Malgré tout pour les Penguins il y a des signes encourageant, les gros canons des Redwings n’ont pas tonné hier sauf le 4e but en avantage numérique réussi par Henrik Zetterberg.

Mais déjà lors du 3e but marqué à 17:48 de la 3e période par Daniel Cleary en désavantage numérique venait de  faire disparaître tout espoir de remontée pour les Penguins.

Pour les Penguins il faut améliorer l’avantage numérique, Sergei Gonchar se doit de tirer plus souvent.  Si les Penguins avaient réussi ne serait-ce que 2 buts en avantage numérique hier, cela aurait changé toute l’allure du match.

Les Penguins se doivent également de tirer plus souvent au filet, avec seulement 19 lancers, ils ne peuvent pas espérer gagner.  Chis Osgood est un gardien qui n’est pas très bon sur les déplacements latéraux, les joueurs des Penguins se doivent d’attaquer de derrière son filet et mettre un joueur dans l’enclave.

Prochain match lundi soir à Detroit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s